aivancity

Fiche métier : L’ingénieur en intelligence artificielle ou AIgineer©

aivancity

Les enjeux de l’intelligence artificielle sont aussi grands que son potentiel. Incarnant notre futur professionnel et personnel, elle fait partie des grands sujets actuels. Pour gérer une telle puissance, de nouveaux métiers ont émergé, comme celui d’ingénieur en intelligence artificielle.

 

Présentation et missions de l’ingénieur IA

Il peut être nommé chef de projet en intelligence artificielle, directeur de projet en intelligence artificielle, expert ou encore consultant en intelligence artificielle.

Son rôle est de créer des programmes informatiques capables d’exploiter des données complexes et de réagir de façon cohérente.

Sa base de travail est l’utilisation de certains outils pour automatiser des tâches jusque là dévolues aux humains. Ces outils sont basés sur l’apprentissage machine (Machine Learning, Deep Learning) et simulent jusqu’à un certain point ce que l’on sait de la cognition humaine. Cela ne rend pas les machines intelligentes, mais cela les rend extrêmement efficaces pour traiter des données et rendre compte des corrélations.

L’iagénieur crée des outils qui imitent le raisonnement de l’homme. Ce sont par exemple des interfaces intuitives (comme les chatbots), des logiciels d’aide à la décision, des programmes d’automatisation…

On peut citer à titre d’exemple les assistants vocaux comme Alexa ou Siri, ou bien encore les systèmes antispams qui filtrent les courriers indésirables, les GPS comme Waze qui adaptent le trajet en temps réel selon l’état du trafic...

 

Implications business

Le champ d’action de l’ingénieur IA est vaste parce que de nombreux domaines sont concernés par l’intelligence artificielle. Les plus en pointe sur le sujet sont les secteurs de la santé, de la finance et de la sécurité.

Le commerce, le transport, l’industrie, l’environnement et la défense sont également des activités qui vont se transformer grâce à cette nouvelle technologie. Même nos organisations administratives publiques s’intéressent de près à l’intelligence artificielle.

Les possibilités étant croissantes et vastes (traitement d’informations, d'images et vidéos ; robotisation ; projections analytiques…), la profession d’ingénieur IA s’inscrit assurément dans l’avenir.

Le marché du recrutement en intelligence économique se densifie à mesure que la data et les performances de nos algorithmes grandissent.

 

Implications éthiques

L’éthique est indissociable d’un projet lié à l’intelligence artificielle.

Lors de la recherche et du développement des systèmes, l’ingénieur IA doit adopter une démarche humaniste qui respecte la loi, l’égalité, l’environnement, les libertés et les droits de chacun. Pour cela il sait s’entourer d’autres experts comme des juristes en intelligence artificielle ou des responsables éthique.

La révolution IA augure de grands progrès mais cela ne va pas sans risque. Pour qu’un système informatique soit réellement « intelligent » - c’est-à-dire qu’il nous serve sans jamais nous nuire - il faut qu’il puisse répondre à tous les cas de figure en tenant compte des règlementations sociétales, individuelles et environnementales. C’est le travail de l’ingénieur de faire le tour de ces questions avec les professionnels légaux et éthiques.

Les programmes d’aivancity intègrent dans leurs apprentissages toutes les composantes de l’intelligence artificielle et ses enjeux, qu’ils soient techniques, technologiques, commerciaux, éthiques ou légaux. Ce sont des formations globales et hybrides qui permettent aux futurs ingénieurs de bénéficier d’un niveau de connaissances maximal et d’un large savoir-faire.

Compétences clés

Expert en recherche informatique, l’ingénieur en intelligence artificielle est amené à travailler en équipe, avec d’autres professionnels en lien avec la nature du projet (data scientist, programmeur, ingénieur linguiste, juriste, responsable éthique...). Il a évidemment de solides compétences technologiques et une vision à 360° de chef de projet. Il maîtrise la science et l’interprétation des données (data science et data mining), l’analyse structurelle des outils web (web crawling), l’apprentissage automatique des machines (machine learning ou deep learning)....

Répartir les tâches entre l'homme et la machine fait partie de ses compétences. La capacité d’analyse, l’anticipation, la pugnacité et la rigueur sont ses atouts majeurs.

Le métier nécessite une formation constante et un bon suivi de l’actualité technologique mondiale.

 

Tendances et facteurs d’évolution

Embauché par une entreprise, par une SSII ou installé à son compte, toutes les formes de travail sont envisageables pour le métier de chef de projet en intelligence artificielle. Il peut travailler pour différents secteurs d’activité ou se spécialiser. Son évolution dépend de ses capacités et de son expérience. Il peut être amené à diriger une équipe d’ingénieurs ou à prendre la tête d’un centre de recherches.

Bien que déjà prometteurs, nous n’en sommes qu’aux débuts de l’intelligence artificielle. Son déploiement et son élargissement à tous les univers va nécessiter le recrutement de nombreux talents IA.

 

*IAgénieur et AIgineer sont des termes déposés et protégés par aivancity.