aivancity

Fiche métier : Chef de projet de recherche et développement (R&D) en intelligence artificielle

aivancity

Les enjeux de l’intelligence artificielle sont aussi grands que son potentiel. Incarnant notre futur professionnel et personnel, elle fait partie des grands sujets actuels. Pour gérer une telle puissance, de nouveaux métiers ont émergé, comme celui d’ingénieur en intelligence artificielle.

 

Présentation et missions du chef de projet de recherche et développement en intelligence artificielle 

Il peut être nommé ingénieur de recherche en intelligence artificielle ou chercheur en intelligence artificielle.

Sa mission est d’examiner la technologie IA par le prisme d’un projet. Il peut s’agir d’une innovation pour le secteur de l’énergie, pour le domaine médical, pour le tertiaire, pour l’environnement… Son travail est celui d’un scientifique, appliqué au domaine informatique : définition et suivi du cahier des charges, étude de faisabilité, analyse, test, compte-rendu, veille technologique. Il construit les programmes de R&D, il élabore et pilote les feuilles de route technologiques, il anime des groupes de travail avec des experts (internes et/ou externes), il valorise les résultats. La gestion des brevets, licences et labels, fait également partie de son périmètre de responsabilité. Toutes ses missions doivent évidemment être menées dans le respect des délais et des budgets.

 

Implications business

En ce qui concerne l’intelligence artificielle, la santé, la finance et la sécurité ont la primeur, mais les autres secteurs sont loin d’être exclus du sujet : les institutions (écoles, administrations, organisations publiques), le transport, le recyclage, la défense, l’industrie, le tertiaire…

Le travail du chercheur en intelligence artificielle est déterminant. Aucune innovation n’est lancée sans une phase de recherche et de test. Il passe ensuite le relais aux ingénieurs pour la concrétisation. Les enjeux économiques sont forts pour le département R&D, c’est son équipe qui permet la naissance d’un projet. C’est donc grâce à lui que la marque rend son verdict : « go » ou « no go ».

De nombreuses entreprises ont fait une place à l’IA dans leur service R&D. Certaines planchent déjà sur des nouveautés, d’autres cherchent comment cette nouvelle technologie pourrait les servir.

 

Implications éthiques

L’éthique est intrinsèquement liée à l’intelligence artificielle. La big data a soulevé une multitude de questions à propos de la liberté et de la sécurité. La législation autour de ces sujets se met en place. Le chef de projet R&D IA est déjà confronté à la déontologie lors de son travail de recherche. Il doit aussi la prendre en compte dans sa mission d’anticipation des risques (éthiques et juridiques). Des experts comme les juristes en intelligence artificielle ou les responsables éthique peuvent constituer des supports précieux pour aborder ces thèmes importants.

Les programmes d’aivancity intègrent dans leurs apprentissages toutes les composantes de l’intelligence artificielle et ses enjeux, qu’ils soient techniques, technologiques, commerciaux, éthiques ou légaux. Ce sont des formations globales et hybrides qui permettent aux futurs ingénieurs de bénéficier d’un niveau de connaissances maximal et d’un large savoir-faire.

Compétences clés

Expert en recherche informatique, le chef de projet R&D en intelligence artificielle aime travailler en équipe (data scientist, business data analyst, responsable éthique de l’IA, juriste data et IA…). Il sait superviser et coordonner le travail des différents acteurs.

La précision, l’analyse et la synthèse sont les compétences qu’il mobilise au quotidien. La méthode et l’organisation sont évidemment ses vertus. Ses compétences techniques et ses connaissances technologiques sont importantes et variées pour avoir une vision aussi large que possible.

Data science, machine learning, text mining, deep learning sont ses terrains de jeu. Il connaît l’univers de la programmation (Python, C/C++, JAVA, SQL, VB6…)., ainsi que les systèmes de bases de données (Oracle, Neo4j, Access, GraphDB…), et les plateformes big data (Hadoop, Spark).

Le chef de projet R&D en intelligence artificielle reste en veille sur les sujets technologiques et se forme régulièrement.

 

Tendances et facteurs d’évolution

En entreprise ou en centre de recherche, le chef de projet R&D en intelligence artificielle peut s’adapter à divers secteurs d’activité. Certains se spécialisent après quelques années d’expérience. Les perspectives de carrière sont grandes. Manager un service ou diriger un centre de recherche comptent parmi ses pistes d’évolution.

Le chef de projet de recherche et développement en intelligence artificielle permet aux innovations de voir le jour. C’est un poste clé pour toutes les entreprises qui souhaitent utiliser l’IA dans leur expansion.