Bilel Benbouzid

Dr. Bilel Benbouzid

PhD, Professeur Affilié | Professeur affilié, Ethique de l’IA
Domaine(s) d'expertise
Sociologie des sciences

Après une formation d'ingénieur des travaux publics de l'Etat, Bilel Benbouzid soutient une thèse de doctorat en sociologie des sciences sur les technologies de lutte contre le crime.

Après sa thèse, il conduit une recherche sur la police prédictive tout en orientant progressivement ses travaux vers les sciences sociales computationnelles.

Il s'intéresse aujourd'hui plus généralement aux questions relatives à la régulation de l'intelligence artificielle.

Année Université Diplôme/Poste
Novembre 2011 Ecole nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) et Institut d’Urbanisme de Lyon. Doctorat de Géographie, Aménagement et Urbanisme. Le prévention situationnelle. Genèse et développement d’une science pratique.
Juin 2006 École National des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) Diplôme d’Ingénieur civil, en double diplôme Master recherche en aménagement et urbanisme.
Année Fonction
2013 – présent Maître de Conférences en Sociologie, Université Paris Est, Marne-la-Vallée et chercheur au LISIS (Laboratoire interdisciplinaire science innovation société)
2014 – présent Directeur du Master 2 « Data Science et Société Numérique » de l’Université Paris Est, Marne-la Vallée

Articles de revues :

  • 2019, “Values and Consequences in Predictive Machine Evaluation. A Sociology of Predictive Policing”, Science & Technology Studies, (Forthcoming)
  • 2019,« To predict and to manage. Predictive policing in the United States », Big Data & Society, n°6, Vol.1.[En ligne]
  • 2018, « Quand prédire, c’est gérer. La police prédictive aux Etats-Unis », Réseaux, n°211, p. 221-256.
  • 2017, « Des crimes et des séismes. La police prédictive entre science, technique et divination », Réseaux, n°206, p.95-123.
  • 2016, « L’escroquerie sur Internet », Réseaux, n°197‑198, p.137‑71, (avec Sophie Peaucellier)
  • 2016, « Pour une sociologie du crime en ligne », Réseaux, n°197‑198, p.9‑30 (avec Daniel Ventre)
  • 2016, « L’escroquerie bancaire en France métropolitaine : profils de victimes et décisions de renvoi à la police », Questions Pénales, XXIX.1
  • 2015, « De la prévention situationnelle au predictivepolicing », Champ pénal/Penalfield [En ligne], Vol. XII
  • 2010, « Les études d’urbanisme : territoires et usages sociaux des savoirs urbains », Géocarrefour,n°85, Vol.4 ,p.267-273. (Direction d’un numéro thématique avec Gilles Bentayou).
  • 2010, « Urbanisme et prévention situationnelle : le cas de la dispute des professionnels à Lyon », Métropoles [En ligne], Vol.8.
  • 2010, « L’enquête nationale américaine de victimation : de l’indicateur compréhensif à l’analyse des facteurs de risque », Revue Française de Socio-économie, n°5, p. 63-82.
  • 2009, « L’urbanisme et ses études : réflexions à partir de deux exemples de politiques d’aménagement urbain à Lyon », Histoire et Mesure, Vol. XXIV, n°2, p.71-108, (avec Gilles Bentayou).

 

Chapitres d’ouvrages :

  • 2019, « La police prédictive : technologie gestionnaire de gouvernement », Antoine Courmon et Patrick Le Galès, Gouverner la ville numérique, La vie des idées, Puf, p.67-80
  • 2019, « La régulation juridique de la police prédictive : règles, principes et calculs », sous la direction de Gille Rouet, Algorithmes et décisions publiques, Les essentiels d’Hermès, CNRS Editions,p.103-124
  • 2017, « Reflexivity in Statistics as Sociology of Quantification. The case of repeat victimization modeling », Sarah Armstrong, Jarrett Blaustein, Alistair Henry, Reflexivity and Criminal Justice: Intersections of Policy, Practice and Research, Palgrave, Macmillan, p.123-146
  • 2013, « L’enquête nationale américaine de victimation : de l’indicateur compréhensif à l’analyse des facteurs derisque », in Gouverner par la science : perspectives comparées, Olivier Ihl, Yves Deloye, Alfredo Joignant, Presse universitaire de Grenoble, Libres cours politique, p. 165-192

 

Direction de numéros de revue :

  • Aykut, S., Benbouzid., B. &Demortain (2019), “Foreknowledge in public policy: new practices, new objects, and new challenges for a political sociology of predictive expertise”, Science & Technology Studies, (Forthcoming)
  • Benbouzid, B.& Cardon, D. (dir.), 2018,« Machine Prédictive », Réseaux, n°211
  • BayaLafitte&Benbouzid, B. (dir.) (2017), « Imaginer la sociologie numérique », Sociologie et Société, n°160-161.
  • Benbouzid, B. & Ventre, D. (dir.) (2016),« Crime en ligne »,Réseaux, n°197‑198
  • Benbouzid, B., &Benbtayou, G. (dir.) (2010), « Les études d'urbanisme : territoires et usages sociaux des savoirs urbain », Géocarrefours, Vol.85

 

Autres articles :

  • 2016, « A qui profite le crime? », La vie des idées; version anglaise « Who Benefits from the Crime? », 13 septembre, https://laviedesidees.fr/A-qui-profite-le-crime.html
  • 2015, « Repenser le droit à l’heure de la surveillance de masse ». Le Monde diplomatique, 3 juin 2015,https://blog.mondediplo.net/2015-06-03-Repenser-le-droit-a-l-heure-de-la-surveillance-de.

 

Recensions (sélection):

  • 2016, Alain SUPIOT, La gouvernance par les nombres, Paris, Fayard, coll. « Poids et mesures du monde », , Réseaux, n°195, p.229-244.
  • 2014, « Quantifier pour transformer », La Vie des idées, 3 octobre 2014. ISSN : 2105-3030.URL : http://www.laviedesidees.fr/Quantifier-pour-transformer.html
  • 2014, « Le gouvernement des sciences et des techniques », La Vie des idées, 10 avril 2014,URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-gouvernement-des-sciences-et.html
  • 2013, Des chiffres, des maux et des lettres. Une sociologie de l’expertise judiciaire en économie, psychiatrie ettraduction, J. Pélisse, C. Protais, K. Larchet, E. Charrier. Armand Colin, Paris (2012), Sociologie du Travail 01/2013; 55(2):273–275.
  • 2012, « Les chiffres du crime », La Vie des idées, 12 avril 2012, URL : http://www.laviedesidees.fr/Les-chiffres-du-crime.html